Information générale

Nouvelle-Calédonie : Collectivité française d’Outre-Mer


- La situation géographique :
— La Nouvelle-Calédonie est un archipel de la Mélanésie situé dans l’océan Pacifique sud, autour des coordonnées 21°30′Sud 165°30′Est, à environ 1 200 km à l’est de l’Australie et 1 500 km au nord-est de la Nouvelle-Zélande. Le pays insulaire de Vanuatu la borde au nord-est.

— La Nouvelle-Calédonie est centrée autour d’une île principale, la Grande Terre. Elle comprend également plusieurs ensembles d’îles plus petites, les îles Belep au nord de la Grande Terre, l’île des Pins au sud, les îles Loyauté à l’est (Ouvéa, Lifou, Tiga et Maré) et plus loin à l’ouest l’archipel des îles Chesterfield et les récifs de Bellone.

— La Grande Terre est nettement plus grande que toutes les autres îles. Sur une superficie de 16 372 km², elle s’étire du nord-ouest au sud-est sur près de 400 km en longueur et 50 à 70 km en largeur. Le point culminant est le Mont Panié à 1 628 mètres d’altitude.

- La faune et la flore calédoniennes :
— Quatre principaux écosystèmes existent en Nouvelle-Calédonie, la mangrove, la savane, le maquis et la forêt. La flore de ces écosystèmes comprend 3500 espèces, dont 75 % sont endémiques, tandis que la faune connue comprend un millier de poissons, 6500 types de mollusques et 4300 espèces terrestres, dont le fameux cagou, oiseau terrestre utilisé parfois comme emblème de la Nouvelle-Calédonie.

— Le milieu marin doit sa richesse à la présence d’un récif barrière corallien ceinturant la Nouvelle-Calédonie, et dont l’éloignement par rapport à la côte peut atteindre 65 km : il délimite Le plus grand et le plus beau lagon fermé du monde avec ses 24 000 Km² d’eau turquoise dont la profondeur ne dépasse guère 40 m. Des réserves marines ont été créées afin de sauvegarder cette biodiversité qui, du fait de la faible densité de la population et des activités, a été très préservée.

— Inutile d’être un marin aguerri pour naviguer sur les mers chaudes d’île en île : pour les amoureux de la mer, néophytes comme aguerris, désirant découvrir au-dessous et dans l’eau les plus beaux paysages marins du monde.

- Des baleines à bosse font étape dans les eaux tranquilles du lagon calédonien pour s’y accoupler ou donner naissance à leurs bébés. De juillet à septembre des sorties en mer sont proposées.

- Nouméa, la capitale :
— Depuis 1866, la capitale du pays est Nouméa. Elle est peuplée de 92 000 habitants. Avec ses trois communes de banlieue (Le Mont-Dore, Païta et Dumbéa), elle est la ville-centre de l’agglomération urbaine, du Grand Nouméa (145 000 habitants).

- La monnaie :
— Le Franc CFP (Communauté française du Pacifique) est la monnaie locale dont le cours est à présent rattaché à l’euro selon une parité fixée par équivalence : 1000 F CFP pour 8,38 Euros.

- Le climat :
— Le climat est Tropical tempéré toute l’année grâce à l’immense océan Pacifique. L’été, la température moyenne se maintient entre 27°C et 30° C. Le soir un simple tee-shirt ou une chemise suffisent puisque la température ne chute pas de plus de 5°C.
— La "saison fraîche » s’étend de juin à septembre, la température reste douce toute la journée entre 20 et 26°C. Comme dans toutes les îles de l’hémisphère sud... des pluies passagères sont possibles.

- Les langues :
— Le Français est la langue la officielle et de communication mais d’autres langues sont présentes. Il existe 23 langues kanak dont les plus parlées sont le Drehu, le Nengone et le Païci. Population pluriethnique et multiculturelle, la Calédonie s’enrichit aussi des autres langues océaniennes (le tahitien, le wallisien, le vanutuan), asiatiques (le javanais, le vietnamien, le chinois), créoles (des Antilles et de la Réunion).

Mise à jour : 24 juillet 2009

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères